Je ne voulais pas réagir réagir à la prestation ridicule du gros Tout Mou 1er roi de Socialie de l'Elysée.
Mais en voyant mes confrères anglais s'en moquer à ne plus savoir dans quel sens le prendre, je me suis dit "allez zou tant pis, je me lance !".
En même temps, difficile pour moi de réellement juger : je ne l'ai pas regardé.
Sachant que mon travail m'obligerait le lendemain à le revoir en long et en largeur par petits bouts, je me suis interdit la version longue et officielle.
Et j'emploie le mot "officielle", sciemment.
Merci Léonarda, grâce à toi c'était gagné.
On était en plein drame.
Un acteur coincé par un rôle dont il n'avait prévu l'ampleur et dont le costume commençait à lui peser.
Broyé le garçon par le poids des maux de la France et le choc des photos instantanées d'une France à genou, prise dans la tempête qui la mène vers rien.
Il avait l'air encore plus petit que d'habitude le gros tout mou, plus petit que l'ancien Nain de l'Elysée.
L'heure était trop au sérieux.
A l'austérité.
A l'ennui.
A la chasse aux Français qu'ils soient de droite ou de gauche.
Surtout ne froisser personne.
Ratisser large, garder Valls pour les électeurs frontistes et sortir une possibilitré de revenir à la Kosovarde pour faire plaisir à la,gauche de la gauche.
Il m'a parfois donné l'impression que, désormais, il avait compris qu'il était au fond de l'impasse avec des murs si épais que les buldozers ne pouvaient plus rien pour lui.
Il était comme ces enfants qui veulent le dernier jouet à la mode, la jolie panoplie du justicier.
Puis, qui, une fois qu'ils l'ont endossée, bien usée, la jette en se disant que finalement, sauveur de la terre est un dur métier.
Que faire Président c'est bien mais qu'il aurait du laisser gagner son ex il y 6 ans.
Il est déjà bien fatigué.
S'il m'entend, pour sa com j'ai quelques idées, cela nous changera du menu réchauffé de sa conférence au pupitre pour cacher les kilos bien repris, que même un Sarko n'aurait jamais osé !
Tout mou, si tu m'entends..
A bon entendeur !