le blog du nain de jardin masqué

27 octobre 2013

Je suis las... Je suis là sans y être !

Quand les vérités sont banales, elles s'étalent dans le journal...
Dans ce cas, mieux vaut tourner la page.
Prendre le large.
Laisser couler le temps.
Comme il est hémophile, le regarder couler à flot.
Et prendre le large.
Le nain est là, mais il n'y est pas.
Le monde moderne fait que l'on peut brouiller les pistes.
Retardateur de mail, de post...
Téléphone mobile.
Pas de géolocalsation possible.
Être présent.
Acteur du temps.
N'être pas.
Ici.
Ou là !
Personne ne sait qui je suis !
Peu de gens me connaissent.
Douce et cruelle sensation que d'être dans un monde égôïste qui se la joue altruiste.
Le culte du "Je".
Le culte du "Moi".
Et "moi" "je" suis là à regarder le temps qui court.
Responsable.
Parfois coupable.
Aussi je me noie dans la masse.
Je bois la tasse.
Jusqu'à l'ivresse.
Je perds pied.
Et j'avance.
Comme les autres.
Le nain vous salue bien...
De là où il est...
;-)

Posté par nainmasque à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 octobre 2013

Crédit Mutuel, la banque à qui pa...yer !

Sa vidéo "Cher Crédit Mutuel, lettre ouverte à ma banque" a été visionnée près de 300 000 fois sur Youtube en moins de deux jours.
Kenny Martineau, jeune humoriste nantais, raconte face caméras ses déboires financiers de comédien fauché. Surfant sur le thème des fins de mois difficiles, il détaille ses relevés bancaires et courriers émis par la "banque à qui parler". 
"Dans ton courrier du 9 octobre, tu écris : frais de télérecouvrement : 11,80 euros, pour un appel de moins d'une minute, me signalant que j'étais à découvert.
Merci, grâce à toi, je suis à découvert de 11,80 euros de plus !", ironise-t-il, cinglant.
Avant de conclure : "donc pour ces neuf lettres, deux SMS et un appel tu as jugé bon de creuser mon découvert de 80,08 euros de plus."
"Cette vidéo n'est pas faite pour me faire plaindre mais plutôt pour mettre en avant les exagérations d'un système bancaire malsain et démontrer que comme disait Coluche : 'plus t'es pauvre, plus tu paies'.
Logique ...", écrit l'humoriste au bas de la vidéo.
Les Français semblent partager son avis.
Moi aussi.
Plus on est pauvre, plus on paye et plus t'es riche, plus t'as d'abattement fiscaux.
Mon petit PEL que je je gardais pour mes vieux jours.
Pour acheter 10 m2 pour ne pas être à la rue à ma retraite, ben les socialistes ont décidé de me le taxer à 15% !
Cool...
Et ça commence à ruer dans les brancards côté socialistes.
L'aille gauche emmeneée par Gérard Filoche commence à râler.
Je serai curieux de voir la cote de notre président lors des prochains sondages annonncès en début de semaine prochaine.
Ce n'est plus le fond qui s'annonce, mais l'écorce terrestre.
Voire le noyau, lol !

Posté par nainmasque à 09:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

25 octobre 2013

Ségolène, tu perds les pédales ?

Mais que lui a-t-il pris ?
Oui, c'est vrai elle a besoin d'exister.
De faire entendre sa voix au plan national !
Car, même en criant fort, du plus profond de son Poitou, on ne l'netnd gière.
Pour crier, elle a crié.
Et la voilà en porte-drapeau dans le ¨Parisien.
Elle, si discrète, si pudique.
Elle, que j'ai vu maintes fois refermer son décolleté ou celui de sa fille parce qu'elle les jugeait trop audacieux.
La voilà pieds nus, en toge, prête à en découdre avec la République.
"On va encore dire que je me prends pour Jeanne d'Arc, ironise-t-elle...
Qu'elle se méfie tout de même.
La Pucelle a fini carbonisé au propre.
Il pourrait en être de même de la Madame... au figuré !

Posté par nainmasque à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2013

Mais ou va-ton ?

Trop dur quand on est jeune de trouver un premier emploi.
Et ce n'est pas Pôle Emploi en pleine déconfiture qui vous aidera !
Pallier le manque de réseau des jeunes en leur fournissant les bons tuyaux, c'est le projet de... poteemploi.fr ! 
Le site veut mettre en relation des jeunes diplômés, des étudiants, et des lycéens.
Prochainement ouvert, le site a été imaginé par une ancienne élève en école de commerce.
"A HEC, on nous répète que le réseau fait toute la différence, que c'est lui qui nous ouvre des portes sur le marché de l'emploi. Mais on ne croise dans ces écoles que des personnes de milieu identique", déplore Juliette Simon dans les colonnes du Figaro.
Le constat dressé par la Juliette : des étudiants brillants, issus de milieux défavorisés, brident leurs ambitions faute de connaître les bonnes personnes, secteurs d'activité ou entreprises, ou encore savoir se vendre.
Conseils sur les formations, sur les métiers, aide à la rédaction d'un CV ou d'une lettre de motivation, forums d'échange... les offres d'aide sont variées.
600 "potes", déjà en poste ou étudiants, se seraient déjà inscrits sur le site.
On va peut-être finir par l'inverser cette courbe du chômage ?
Merde et c'est Tout Mou 1er Roi de Socialie qui va en tirer les marrons du feu !

Posté par nainmasque à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2013

Ils l'ont pas fait... express !

Un papa, une maman, un fiston et une fillette sourient devant l'objectif dans un décor bucolique et ensoleillé...
Le tableau parfait du bonheur s'affiche mercredi en couverture de l'Express.
La photo pleine page illustre un dossier sur la consommation des Français, "vivre mieux en dépensant malin".
Mais quelques détails ne trompent pas. La salopette du petit garçon, tout comme la chemise en jean de son père, sont clairement passées de mode.
Les coiffures rappellent des épisodes de séries américaines des années 90.
La famille fleure d'ailleurs bon le foyer modèle outre-Atlantique.
Et pour cause. Comme l'a remarqué Rue89.com, la photo choisie par l'hebdomadaire n'a rien d'originale.
En furetant sur internet, le site s'est aperçu que le cliché provenait d'une banque d'images américaine, photosearch, qui la propose dans sa série "famille" depuis 2008.
La date de la prise de vue et la nationalité des modèles ne sont malheureusement pas précisées.
Plusieurs publications ont déjà utilisé l'image : un catalogue de matériaux de construction tchèque ou bien une brochure à l'intention des nouveaux habitants du quartier Northwest à Houston, au Texas.
"Si vous aussi vous souhaitez utiliser cette photo pour le calendrier de fin d'année de la Cogip ou le site web de l'office du tourisme de Poullaouen, il vous en coûtera entre 17,50 euros et 400 euros, selon la taille requise", précise avec humour le site. 
Le mauvais esprit des internautes n'a pas tardé à s'exprimer en découvrant mardi la couverture sur le site de l'Express.
"T'as pas 2 balles pour L'Express ? Ils en sont réduits aux images #LibredeDroit", se moque-t-on sur Twitter.
Mais c'est surtout l'esprit produit par l'image qui fait rire.
"Demain, en couverture de L'#Express, le retour de la famille Ricoré...", s'amuse un internaute sur le site de micro-blogging.
"Ou Barilla", renchérit une autre, faisant allusion à la récente polémique sur le PDG de l'entreprise, qui avait dit privilégier les familles "traditionnelles" plutôt qu'homosexuelles dans ses publicités.
"La couverture de L'#Express me donne envie de tuer des petits chatons", ironise un dernier.
Christophe Barbier chantre de la famille franchouillarde, propre sur elle ?
Pourtant chez Roularta, éditeur de l'Express, on a quelques moyens tout de même ?
Faut-il lance un Expressthon pour les prochaine couverture ?
Sinon on peut aussi leur envoyer nos photos de famille.
A condition apparemment que nous soyons tous blonds et hétéros sur la photo !

Posté par nainmasque à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 octobre 2013

France 2. Pfimlin 4

Et de quatre ! 
C'est le quatrième patron pour France 2. 
Après Claude-Yves Robin, Bertrand Mosca et Jean Réveillon, c'est au tour de Philippe Vilamitjana de prendre la porte.
Mais que se passe-til dans cette boîte ?
Rien, hélas.
Adieu la création.
Adieu l'humour.
Adieu la nouveauté.
Quand on y regarde de près la chaîne ne se renouvelle plus.
Ni dans les programmes.
Ni dans les animateurs.
Encore moins dans les fictions.
On vit sur des héritages.
Avec souvent des dirigeants quin'y connaissent rien.
Trop facile de dire que c'est la faute à la pub qui a disparu.
Oui, il y a un manque à gagner en rentrées d'argent.
Mais, en ce cas, ne peut-on envisager de la télé de papa avec des bouts-ficelle comme au bon vieux temps ?
Dans les années60/70 l'imagination était au pouvoir et jamais la télé ne s'était mieux portée.
Il y a aujourd'hui certes la course à l'audience, mais au détriment de la qualité. 
Alors oui les syndicats de la rédaction se sont émus des mauvaises audiences de la rentrée.
Jusqu'ici tout va bien, l'émission de Sophie Aram sans concept qui peine à dépasser les 3,5 % de part de marché.
Nagui avec N'oubliez pas les paroles, qui plonge sous les 10 % de part de marché.
Y'a pas d'âge, le programme court quotidien censé booster le journal de 20 heures, ne décolle pas non plus, mettant en péril le 20 heures de la Deux qui depuis quatre ans avait refait une large partie de son retard sur celui de TF1.
Mais si on y met la loupe, que voit-on de ces programmes ?
Rien.
Pas de cohérence.
Pas de lien.
Aram surnage, voire elle rame.
Nagui fait du Nagui.
Et ce n'est pas parce que Dany Boon co-produit le before du journal que la qualité doit être au rendez-vous.
Pourtant sur le papier ç ale faisait.
On avait envie de voir Marthe Villalonga face à Claude Brasseur.
Mais hélas, la sauce ne prend pas.
On est même gêné que des rires enregistrés soient absents.
Peut-être, se serait-on pris à rire en les entendant ?
Thierry Thuillier, actuel directeur de l'information de France Télé arrive donc avec son costume de Superman et la lourde tâche de redresser la barre.
Il a, certes, redressé le20h, mais à quel prix ?
Le journal dirigé par Pujadas fait de la retape tous les soirs .
Fait aussi allégeance face au pouvoir.
Quel effarement dimanche soir de voir l'ouverture faite sur la mort de Georges Descrières que je respecte certes, mais qui a tout juste valu quelques lignes dans les journaux de lundi.
La tâche du nouveau numéro un de la Deux est immense.
Il devra trouver un programme de remplacement à "Jusqu'ici tout va bien", rassurer les équipes de la chaîne totalement déboussolées
Il lui faudra assumer la nécessaire réduction des effectifs et préciser la ligne éditoriale d'une antenne qui hésite entre la course derrière TF1 et ses "devoirs de service public".
Il lui faudra aussi avoir les coudées franches et oser.
Mais osera-t-il ?
Là est la question.
On commence à se la poser dès aujourd'hui à France Téléboutique.


 

Posté par nainmasque à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2013

No comment

Je ne voulais pas réagir réagir à la prestation ridicule du gros Tout Mou 1er roi de Socialie de l'Elysée.
Mais en voyant mes confrères anglais s'en moquer à ne plus savoir dans quel sens le prendre, je me suis dit "allez zou tant pis, je me lance !".
En même temps, difficile pour moi de réellement juger : je ne l'ai pas regardé.
Sachant que mon travail m'obligerait le lendemain à le revoir en long et en largeur par petits bouts, je me suis interdit la version longue et officielle.
Et j'emploie le mot "officielle", sciemment.
Merci Léonarda, grâce à toi c'était gagné.
On était en plein drame.
Un acteur coincé par un rôle dont il n'avait prévu l'ampleur et dont le costume commençait à lui peser.
Broyé le garçon par le poids des maux de la France et le choc des photos instantanées d'une France à genou, prise dans la tempête qui la mène vers rien.
Il avait l'air encore plus petit que d'habitude le gros tout mou, plus petit que l'ancien Nain de l'Elysée.
L'heure était trop au sérieux.
A l'austérité.
A l'ennui.
A la chasse aux Français qu'ils soient de droite ou de gauche.
Surtout ne froisser personne.
Ratisser large, garder Valls pour les électeurs frontistes et sortir une possibilitré de revenir à la Kosovarde pour faire plaisir à la,gauche de la gauche.
Il m'a parfois donné l'impression que, désormais, il avait compris qu'il était au fond de l'impasse avec des murs si épais que les buldozers ne pouvaient plus rien pour lui.
Il était comme ces enfants qui veulent le dernier jouet à la mode, la jolie panoplie du justicier.
Puis, qui, une fois qu'ils l'ont endossée, bien usée, la jette en se disant que finalement, sauveur de la terre est un dur métier.
Que faire Président c'est bien mais qu'il aurait du laisser gagner son ex il y 6 ans.
Il est déjà bien fatigué.
S'il m'entend, pour sa com j'ai quelques idées, cela nous changera du menu réchauffé de sa conférence au pupitre pour cacher les kilos bien repris, que même un Sarko n'aurait jamais osé !
Tout mou, si tu m'entends..
A bon entendeur !

Posté par nainmasque à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2013

Ma douleur

Quand je crois qu'elle est partie, elle revient.
Ma douleur est une salope.
Elle se prend, parfois, pour plus forte que moi.
Pourtant ma douleur est comme l'un de mes derniers amants.
Un ringard.
Si elle lui ressemblait, ma douleur serait un toquard.
Tout juste bonne a recevoir des chrysanthèmes sur la tombe de mes amours passées.
Je l'ai recroisé l'autre soir et ma douleur s'en est allée.
Et puis au bout du compte, à l'arrivée, plus de peur que de mal.
Aimer si fort que ton coeur cavale.
S'emballe.
Et se rendre comte que ce n'est qu'une histoire à deux balles.
Comme je disais dans précédent post, c'était une erreur, ce n’est sûrement pas cela qui faisait battre mon cœur.
Tu te fourvoies le Nain...
Tu te fourvoies.

Posté par nainmasque à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2013

C'est moche !

De nos jours, le linge sale ne se lave plus en famille.
Non, il s'étale à l'écran, à coup de déclarations choc, de SMS privé rendu public et autres tweets sous le regard consterné d'un public qui n'en demandait pas tant.
En ce qui concerne la séparation de Karine Le Marchand et Lilian Thuram sur fond de violences conjugales, le grand déballage continue donc.
Mais jusqu'où ira t on ?
Jeudi, l'ancien international sortait du silence pour donner sa version des faits dans le "Grand Journal" de Canal Plus.
Antoine Decaunes qui surjouait dans un registre que je ne lui connaissais pas feignait d'être étonné.
Vraiment le Grand Journal.
Thuram jeudi, Nabila vendredi, vous raclait le fond toujours plus.
Enfin passons.
Revenons à notre mouton.
Thuram est allé jusqu'à produire un SMS menaçant de son ex-compagne qui lui déclarait "la guerre" : "je rentre avec mes affaires à la maison. Si tu veux la guerre Lilian, tu vas l'avoir, au-delà de ce que tu imagines".
Dans son intervention, Lilian Thuram a déclaré ne jamais avoir "été violent avec une femme" tout en évoquant une séparation "surréaliste".
Depuis l'animatrice de "L'Amour est dans le pré" a vivement réagi à ses propos qu'elle taxe de "mensonges".
Thomas Hugues, qui anime l'émission "Médias Le Mag" sur  France 5, s'est entretenu avec elle par téléphone et a livré une partie de leur échange sur Twitter : "Karine Le Marchand à l'instant au téléphone: je suis meurtrie et sidérée, je ne comprends pas ce déballage et ces mensonges".
Karine Le Marchand avait porté plainte le 3 septembre dernier pour violences conjugales avant de se rétracter dès le lendemain.
Mais l'animatrice affirme avoir agi sous la contrainte.
"J'ai subi des pressions pour retirer ma plainte" cite encore Thomas Hugues.
Aujourd'hui la jeune femme "regrette" d'avoir cédé: "J'avais publié un communiqué pour apaiser la situation".
Loin de se tasser, l'affaire semble au contraire s'envenimer.
L'animatrice a confié à Thomas Hugues ne pas vouloir "réagir publiquement pour protéger (s)es enfants". Cependant, la séparation du couple semble plus médiatique que jamais.
Dimanche, "Médias Le Mag" sur France 5, diffusera la réaction de Karine Le Marchand.
C'est vraiment moche la télé quand elle devient réalité !

Posté par nainmasque à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2013

Saloperies de Stars !

"J'ai adoré ce film".
"je suis fan de cette boisson".
"voici mon restaurant préféré"...
J'en pass des pires et des meilleures.
Sur Twitter, de nombreuses stars partagent leurs goûts.
Mais il ne s'agit pas de coups de pouce bénévoles.
Loin de là.
Vous vous faites avoir mes chèris.
C'est devenu un véritable business : les célébrités assurent la promotion de produits sur les réseaux sociaux et sont rémunérées pour cette publicité déguisée.
Et oui en France ce n'est pas encore au top mais aux aux Etats-Unis la pratique est plus que répandue !
Certains people qui ont plusieurs millions de followers ne s'en privent pas.
Avec un seul tweet flatteur d'une célébrité en vue, une marque est assurée de bénéficier d'une bonne couverture.
La spécialiste du genre?
La pauvre starlette de téléréalité Kim Kardashian, qui ne cesse de vanter les mérites de ses produits "favoris", vêtements, cosmétiques, ...
Et ce, à ses quelque 18,5 millions de followers.
Une enquête parue sur le site des Echos lundi évoque aussi les noms de Cristiano Ronaldo (21,5 millions de followers), Mariah Carey (14 millions de followers) ou Mike Tyson (3,8 millions de followers).
Certaines agences de publicité se sont spécialisées sur ce créneau.
C'est le cas d'Adly, pionnier et leader du "social advertising", créé en 2009.
La société américaine a réussi à convaincre 2.000 célébrités (musiciens, acteurs ou sportifs), rapporte lesechos.fr. Elle profite aussi du réseau de quelque 73.000 "influenceurs" (blogueurs, critiques, experts, etc.).
Adly gère jusqu'à un tiers des tweets émis par les personnes qu'elle a sous contrat.
"L'entreprise cherche à faire naître des conversations entre les personnalités dont elle gère les fils.
La star ne dit pas: 'Allez voir ce film ou buvez telle boisson', mais propose à un autre people d'aller voir un film ou de s'émerveiller à propos de telle ou telle nouveauté.
L'impact se trouve ainsi démultiplié", explique le site du quotidien économique.
Autre avantage: les people sont rémunérés, mais bien moins que s'ils prêtaient leur image à une campagne de publicité classique.
Adly donne les noms de certains de ses clients :Sony, Microsoft ou L'Oréal , mais reste discret sur ceux des célébrités se prêtant au jeu...
Si c'est pas prendre les gens pour des cons, Le Nain ne comprend plus rien.
En même temps, tant que des cons boiront du café pour faire comme Clooney, ça continuera de fonctionner !

Posté par nainmasque à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]