Un papa, une maman, un fiston et une fillette sourient devant l'objectif dans un décor bucolique et ensoleillé...
Le tableau parfait du bonheur s'affiche mercredi en couverture de l'Express.
La photo pleine page illustre un dossier sur la consommation des Français, "vivre mieux en dépensant malin".
Mais quelques détails ne trompent pas. La salopette du petit garçon, tout comme la chemise en jean de son père, sont clairement passées de mode.
Les coiffures rappellent des épisodes de séries américaines des années 90.
La famille fleure d'ailleurs bon le foyer modèle outre-Atlantique.
Et pour cause. Comme l'a remarqué Rue89.com, la photo choisie par l'hebdomadaire n'a rien d'originale.
En furetant sur internet, le site s'est aperçu que le cliché provenait d'une banque d'images américaine, photosearch, qui la propose dans sa série "famille" depuis 2008.
La date de la prise de vue et la nationalité des modèles ne sont malheureusement pas précisées.
Plusieurs publications ont déjà utilisé l'image : un catalogue de matériaux de construction tchèque ou bien une brochure à l'intention des nouveaux habitants du quartier Northwest à Houston, au Texas.
"Si vous aussi vous souhaitez utiliser cette photo pour le calendrier de fin d'année de la Cogip ou le site web de l'office du tourisme de Poullaouen, il vous en coûtera entre 17,50 euros et 400 euros, selon la taille requise", précise avec humour le site. 
Le mauvais esprit des internautes n'a pas tardé à s'exprimer en découvrant mardi la couverture sur le site de l'Express.
"T'as pas 2 balles pour L'Express ? Ils en sont réduits aux images #LibredeDroit", se moque-t-on sur Twitter.
Mais c'est surtout l'esprit produit par l'image qui fait rire.
"Demain, en couverture de L'#Express, le retour de la famille Ricoré...", s'amuse un internaute sur le site de micro-blogging.
"Ou Barilla", renchérit une autre, faisant allusion à la récente polémique sur le PDG de l'entreprise, qui avait dit privilégier les familles "traditionnelles" plutôt qu'homosexuelles dans ses publicités.
"La couverture de L'#Express me donne envie de tuer des petits chatons", ironise un dernier.
Christophe Barbier chantre de la famille franchouillarde, propre sur elle ?
Pourtant chez Roularta, éditeur de l'Express, on a quelques moyens tout de même ?
Faut-il lance un Expressthon pour les prochaine couverture ?
Sinon on peut aussi leur envoyer nos photos de famille.
A condition apparemment que nous soyons tous blonds et hétéros sur la photo !