photo

Non je ne vais pas vous chanter la chanson de Véronique Sanson.
Même si je l'aime beaucoup.
La chanson et Véronique, mais ceci est une autre histoire...
Non, je voudrais vous parler de l'un de mes nombreux voisins qui m'entourent dans mon quartier.
Mon immeuble est un peu particulier.
Sans vis à vis réel, mais plongeant dans de nombreux appartements parce que plus haut que tous les autres.
Et le Nain, se comporte dans sa vraie vie, cmme sur le web, il vit caché.
Après tout c'est ma vie privée et je ne suis pas exhibitioniste, ou alors dans d'autres lieux.
J'aime les ambiances tamisées.
La lumière feutrée de mon appartement est là pour être mon cocon.
Me protéger.
Me réconforter, le soir, après une longue journée de travail.
Par contre, j'ai quelques voisins qui eux, vivent en pleine lumière.
Je dois être le vampire du quartier ;-)
Bref, entre mes voisins, couple homo qui parfois se font de gros câlins, l'autre fofolette, qui, dés qu'il fait beau, butine sur son balcon en slip allant de fleurs en fleur, j'ai le choix !
Voila t'y pas que, l'année dernière, dans un des appartements que je survole, est venu s'installer un énième couple gay.
Enfin pas vraiment couple.
Il y en a un qui est toujours là, l'autre qui passe de temps en temps.
Cela me vaut des heures de thé avec petits gâteux en caleçon tee-shirts pas déagréables.
Mais bon, je n'ai pas de longue vue et je ne passe pas mon temps à mater.
Il est vrai que tous ces gens m'amusent.
Je leur invente des vies.
Des histoires.
Récemment, une copine, un peu pipelette comme moi, est venue prendre l'apèro avec son mec.
Elle se met à regarder mes fleurs sur mon balcon et de fait, à regarder mon voisin.
Comme d'habitude, il était en caleçon, torse nu, en train de gesticuler dans tous les sens.
Ma copine morte de rire se demandait ce qu'il faisait.
Debout, courbé, à genoux...
Pourtant son copain n'était pas là...
Nous avons fini par en déduire, que, face à sa télé, il faisait les exercices de la Wii en petite tenue.
Du coup mon voisin est devenu mon ami de loin.
Je m'amuse le matin à suivre ses passages, de la cuisine au salon, et de la chambre à la salle de bain.
Tous les matins ou presque, il repasse sa chemise avant de s'habiller pour partir travailler.
Le soir il rentre, se prépare à dîner et passe à la chambre travailler sur son ordinateur..
Je lui ai inventé une vie à mon neighbour buddy...
Puis l'autre matin, curieuse coïncidence, nous nous sommes levés en même temps.
Avons fait notre toilette en même temps.
Nous nous sommes préparés en même temps.
Sans nous voir vraiment, nous nous sommes habillés en même temps.
Nous avons éteint la lumière au même moment et nous avons quitté chacun notre appartement.
Je m'amusais à l'idée de le croiser.
Mais vu la configuration de l'immeuble, je ne savais pas par quelle porte il allait sortir, ni de quelle rue il allait faire irruption.
J'ai guetté au bas de mon immeuble.
Je n'ai vu aucune porte s'ouvrir, alors dépité, je me suis engouffré dans le métro.
Déçu, un peu, car ce garçon, je ne le vois que de loin et je ne connais pas les traits de son visage, même si je les devine un peu.
J'étais sur le quai, en queue (pas de jeu de mot vaseux s'il vous plaît !), j'attendais la rame avec en perspective le long couloir par lequel arrivaient les métronautes du matin.
Soudain, est apparu un gabarit que je connaissais.
De loin il ressemblait à celui que je ne vois que de loin...
Peu à peu il est arrivé à ma hauteur et les traits se sont précisés.
C'était bien le costume sombre avec la chemise fraîchement repassée de mon bel inconnu qui se dirigeait vers moi.
En passant à ma hauteur, il a tourné la tête et un peu comme dans un ralenti de feuilleton télévisé, il m'a regardé et m'a souri, puis a passé son chemin...
10 seconde de bonheur avant d'aller vivre une pleine journée de travail n'ont jamais fait de mal à personne.
J'étais ravi.
Je vais continuer de lui inventer sa vie puisque je ne croiserai jamais son chemin.
Cela me plaît bien.
Même si je me dis que celui qui partage le thé avec lui a un peu de chance.
Il vit avec avec un homme joli, charmeur et souriant.
Je vais me garder mon plaisir de temps en temps à jeter un oeil, mais pas trop, à le regarder vivre parfois, sans en abuser.
C'est mon neighbour buddy.