C'est plus facile pour avancer !
J'ai toujours aimé voir les gens avancer ainsi dans leur vie.
Amusé par ceux qui achétent des places pour un concert qui aura lieu l'année prochaine.
Savoir que le 31 octobre 2012 je serai à Bercy.
C'est inconcevable dans ma petite tête de tout petit nain.
Je suis émerveillé par les gens qui planifient.
Qui rangent.
Hier un des pontes est passé me voir et quand il a vu le bordel sur mon bureau il a eu un petit mouvement de recul.
Entre la photo de Ratatouille, les peluches Disney, la télé toujours allumée, mes cuillers, mon mug et mes sachets de thé...
"Tu t'y retrouves le Nain ?"
Et alors ?
Ce ballon de volley à côté de mon orchidée, à côté de mon mug gay.com ....
Ah oui ça aussi gay.com...
Ça en a fait parler plus d'une ici.
Jusqu'au jour où un de mes boss folle comme un sac à main de chez Vuitton a répondu.
"Gay.com et alors c'est toujours plus drôle que triste.com".
Oui bon c'est pas du grand comique, mais j'aurais aimé voir le tête médusée de toutes ces pétasses à mules qui se cassent la gueule à tout va perchées sur leurs talons, mais en même temps so hype ...
Bref revenons à nos moutons.
Je ne suis pas fait pour cela.
L'ordre.
Le rangement.
La planification.
Malheureusement mon job m'oblige à tout ranger.
Tout organiser.
Faire des grilles de programmation...
Ici on ne parle qu'en tableaux Excel.
Hier mon boss : "T'as qu'à me l'expliquer en 3 slides ..."
Vais lui envoyer des recettes de cuisine en Excel, Powerpoint et tutti quanti...
Comme si la vie devait toujours rentrer dans des cases.
Envoie- moi du bonheur en format Jpeg.
T'as qu'a pleurer et te moucher en Word.
Aujourd'hui on peut rompre par SMS.
Trop classe.
J'ai un pote qui s'est fait larguer comme cela :" je t'm plus. Bye".
Des moments de complicités balayés comme cela en quelques lettres.
Même pas en français dans le texte.
Et pendant ce temps là les gens avancent d'un pas décidé.
Moi avec mes petites jambes je sais courir vite.
Je sais avancer.
D'un pas parfois décidé.
Mais pas tout le temps.
Parfois j'hésite à mettre un pied devant l'autre.
Parfois je marche à reculons.
C'est le chachacha de la vie.
Ma timidité maladive.
Qui fait que je ne sais dire "je t'aime"
"Tu me plais".
3Prenons un verre ensemble".
Et le Nain toujours en mode un pas en avant.
Deux pas en arrière.
Un super pote cherche son prince charmant en ce moment.
Moi plus.
Ou je me le cache.
J'avance.
La vie garde ses mystéres.
Chaque jour le vent emporte tout.
Le lendemain il faut tout refaire.
C'est plus facile de construire un château de sable en étant à deux.
Les vagues l'emporteront et demain tu reviendras avec pelles et seau et l'ami qui t'aidera.
Écrire la vie à quatre mains c'est bien.
Il y en a toujours un pour corriger les fautes d'orthographe de l'autre.
La vie s'écoule alors entre 4 mains.
Temps et mots filent à l'anglaise.
Temps hémophyle pour que les maux filent.
Alors il faut peut-être avancer.
D'un pas décidé ?
Mais qui décide ?
Je ne sais pas trop en ce moment.
En tout cas il est hors de question que je range mon bureau ...