who'sEt voilà !
Commençons notre visite !
Il paraît que je suis déchaîné en ce moment. Alors autant t'en faire profiter cher blog préféré.
Oui, être gay à Paris n'est pas si facile que cela.
Et même quand tu appartiens à la confrérie, ce n'est pas si facile que cela de rester maître dans l'Ordre de la Confrérie des Saintes Dindes.
J'en veux pour preuves tous ces bars dont je parlais dans un post précédent.
Ici on vient parce que on est crâne rasé et beau mek qui nique bien en n'oubliant pas de prendre un peu de ... Là on vient parce qu'il est de bon ton d'être habillé dans le dernier Dolce Gabana avec les dernières lunettes de chez Dior ...
Bref ces bars qui se veulent ouverts, représentant de la Sainte Communauté, sont autant d'endroits où l'homopbie se fait encore plus ressentir qu'à un meeting de Christine Boutin.
On croirait parfois entendre un ancien ministre de la culture : "brûlez les pédés " mais oubliez moi !
Pourquoi faut-il se montrer dans ce genre d'endroit pour exister ?
Pourquoi faut-il aller à la Gay Pride et dire que c'était bien ?
Pourquoi faut il ne pas porter de lunettes, de moustaches, ne pas avoir de ventre pour être gay?
Pourquoi autant de haine dans ce milieu qui à la moindre incartade se déclare solidaire et ne l'est pas plus qu'un wagon de métro quand une femme se fait agresser?
Pourquoi doit on être uniquement une carte de crédit gold quand on évolue dans ce milieu ?
Quelle image doit on véhiculer pour être accepté par ces gens, sur ces trottoirs qui dégoulinent chaque soir et empêchent les vieilles dames de passer ?
Que de questions encore à poser et qu'il est de notre devoir d'élucider !
Le Marais est en mutation.
Bars en vente.
Bars rachetés.
Communauté qui change.
Qui bouge.
Le Nain journaliste masqué a du pain sur la planche.
En route Nain Masqué !