les3candidats"TF1 et France 2 voulaient inviter, l’un après l’autre, mais surtout sans qu'ils se rencontrent Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy !. Nicolas es t passé mercredi sur TF1 et Ségolène le jeudi, "lycée de Versailles" pour France 2.
Comme d'hab le champion des pourfendeurs de média qu'est Nicolas Sarkozy voulait une émission longue, un marathon qui montrerait l’étendue de ses compétences et toute son endurance. Un peu comme la vidéo qui circule à sa gloire : Nicolas le super héros celui qui a sauvé les enfants de Neuilly ...
Ségolène Royal la rapide, celle que les longueurs énervent voulait elle une émission brève, moins d'une heure pour montrer sa sensibilité, délivrer quelques messages forts et basta.
Cela donne une idée des deux présidences qui nous sont proposées : un chef omniprésent et sur communicateur à subir, réinstallant sans doute le ministère de la communication comme du temps de De Gaulle. Avec un téléphone relié à chaque présidence de chaîne.
De l'autre côté, une présidence ou la personne fera figure plus rare, peu insistante, plus subtile. Ségolène un peu comme le Prince de Machiavel. ou comme le serpent du Livre de la Jungle : " Aies confiance".
Un taureau.
Une libellule.
Le vacarme du stalag
Le vent lancinant de la mer. "